Méditation : Définition, bienfaits et fausses croyances.

sur July 29, 2020

La méditation est une pratique importée du bouddisme zen. De plus en plus popularisée en occident depuis les années 70, elle a été sortie de son cadre religieux et modernisée, afin de permettre au plus grand nombre de s'y intéresser. La méditation, telle qu'elle est décrite dans la plupart des articles qui circulent sur le web, n'a pas pour objectif principal de vous rendre joyeux et totalement détendue. C'est une pratique qui permet, au fur et à mesure des séances, de créer un espace entre soi et la pensée ou entre soi et la souffrance, afin de pouvoir reprendre le pouvoir sur sa vie.

Méditation

Nous allons donc voir dans cet article, ce qu'est exactement la méditation, les différentes pratiques qui existent, les idées reçues, ainsi qu'un témoignage de pratiquant.

La méditation, c'est quoi ?

Différente de la relaxation ou de la sophrologie, la méditation permet une reconnexion profonde à soi-même. Grâce à des encrages au niveau du souffle, du corps ou aux sons extérieurs, l'objectif de la méditation est d'observer le flux des pensées avec de la hauteur, comme on observerait une scène de film. D'ailleurs, méditation vient du latin "meditare" qui signifie "contempler".

Sans pratique méditative, les pensées qui jaillissent de l'esprit englobent totalement la conscience dans ses projections futures ou passées. On est comme déconnecté de la réalité, déconnecté du moment présent. En méditation, on observe la pensée arriver, on la laisse passer et on ramène l'esprit ici et maintenant.

Sur le long terme, la méditation aide à prendre de la distance face aux ruminations négatives, aux schémas de pensées et aux mécanismes inconscients qui empêchent d'avancer sereinement dans la vie.

Quels sont les différents types de méditation ?

Bien qu'elles aient des noms et des méthodes différentes, les techniques de méditation ont toutes le même objectif : Une reconnexion à notre nature profonde, à notre être, à l'âme.

La méditation de pleine conscience ou Mindfulness

Très populaire et répandue en France notamment par Christophe André, cette technique a pour but de s'ancrer dans le moment présent, en laissant le flux des pensées nous traverser. Cette pratique donne de très bons résultats sur le stress, l'anxiété et la dépression. Elle est de plus en plus utilisée par les psychologues.

La méditation transcendantale

Popularisé par Maharishi Mahesh Yogi, cette pratique mentale simple et naturelle dirige spontanément et sans effort l'esprit vers sa propre essence illimitée. Elle se pratique 20 minutes deux fois par jour et elle vise à atteindre un état d'illumination qui est la complète harmonie du corps et de l'esprit. Moins accessible, l'accès à cette technique est payante.

La méditation Vipassana

Diffusée en Occident par S.N. Goenka, la méditation Vipassana est une pratique qui peut paraître extrême. Souvent proposée sous forme de retraite de 10 jours, elle se pratique à raison de 8 à 10 h par jour selon les lieux. Durant ces temps très longs de méditation en position statique, la conscience doit observer le souffle, les sensations physiques, ainsi que les pensées. La difficulté de cette pratique est donc la durée très longue des méditations quotidiennes.

Il existe d'autres pratiques méditatives comme ZazenMetta-bhavana ou encore Tonglen. Chacune va utiliser une technique d'encrage différent ou va travailler à réduire les blocages négatifs et à favoriser les émotions positives.

Les fausses croyances sur la méditation

Très popularisée et facilement accessible grâce à internet et aux applications mobiles, la méditation est décrite comme une technique presque miracle pour retrouver le bonheur et la sérénité dans sa vie. Pleine de vertus, elle peut permettre en effet, au fur et à mesure des pratiques, d'améliorer certains états de stress, de dépression. Elle aide à améliorer le sommeil et permet de retrouver un certain calme intérieur. En se reconnectant à soi-même, il est plus simple d'apprécier les choses simples, de profiter du moment présent, de déjouer les pièges de l’ego.

Les possibles "effets secondaires"

Cependant, de plus en plus de témoignages parlent "d'effets secondaires" plutôt désagréables, d'états d'anxiété importants, de crises d'angoisses, de dépersonnalisation, etc. La méditation, facilement accessible et toujours montrée sous un aspect positif, peut tenter n'importe quelle personne de commencer une pratique. Mais si ces personnes sont dans des états de santé fragiles, dépressifs ou malades, l'encadrement s'avère indispensable avant de se lancer.

Il peut arriver que la reconnexion à soi soit difficile à vivre. Certaines techniques de méditation peuvent faire ressurgir d'anciennes mémoires traumatiques présentes dans l'inconscient et s'avérer très désagréable à vivre. 

Le problème n'est pas de ressentir des émotions ou sensations désagréables, car c'est un peu le résultat de ce type d'introspection et c'est très clairement explicité dans les textes bouddhiques. Le problème est de se retrouver seul et de ne pas pouvoir gérer ce qui remonte, car à l'heure actuelle, il n'existe pas vraiment d'encadrement professionnel autour de la méditation et ses "effets secondaires".

La méditation est également quelque chose qui doit vous donner envie. Vous ne devez pas débuter une pratique parce que vous avez lu que c'était miraculeux ou parce que votre tante revit depuis qu'elle médite 1h par jour et que vous avez envie de ressentir la même chose. C'est une démarche personnelle qui ne doit pas être forcée et chaque personne vivra sa pratique différemment.

Donc, si vous n'avez pas de soucis de santé ou problèmes psychiques particuliers et que vous êtes tenté par la méditation, vous pouvez débuter une pratique. Cependant, si vous vous sentez fragiles psychiquement, physiquement ou vulnérables, nous vous conseillons de consulter un thérapeute avant de débuter la méditation. 

La quête du résultat

Tellement mise en avant et décrite sous son meilleur aspect, la méditation devient petit à petit, la pratique indispensable au bien-être et créé, sans en prendre vraiment conscience, une course aux résultats. 

De plus en plus d'articles, de vidéos, d'émissions incitent les personnes à s'y mettre, afin de devenir plus productif, plus en forme, en meilleur santé, plus présent, plus joyeux, plus heureux... Avec toutes ces injonctions, on entre déjà dans le jeu de l'égo, ce qui est contraire à la pratique méditative pure.

De plus, s'il s'avère que si vos résultats ne collent pas avec ce qu'on vous a "vendu", vous risquez d'être déçu, de vous décourager, de vous mettre une pression supplémentaire. 

La méditation n'a aucun objectif, aucun but, aucune attente de résultats. Dès que le mental se met en attente de quelque chose, on sort de la méditation. La méditation est une pure présence à soi-même, sans injonction psychique. 

Comment pratiquer la méditation ?

Vous avez décidé de vous lancer, mais vous ne savez pas comment faire ? En réalité, il n'y a pas vraiment de complexité. Il suffirait juste de vous asseoir sur un coussin et de fermer les yeux. Vous n'avez besoin de rien d'autres. Cependant, il peut s'avérer difficile de débuter une pratique si les pensées sont trop envahissantes. Il existe donc plusieurs ressources qui peuvent vous aider à débuter. En voici quelques-unes.

Les livres pour débuter la méditation.

Nous vous proposons une sélection de quelques livres qui ont eu beaucoup de succès et qui sont écrits par de vrais pratiquants.

Je médite jour après jour - Christophe André
L'art de la méditation
Secrets de méditation
La petite voix

 

Les applications mobiles pour méditer.

Nous avons sélectionné pour vous, 6 applications très qualitatives. Elles ont en général une petite partie gratuite, mais deviennent payantes si vous voulez accéder à tout leur catalogue. Notre coup de cœur va à Petit Bambou qui propose un large panel de méditations guidées dans de nombreux domaines et qui offre régulièrement de nouvelles mises à jour.

Les applications sont très pratiques et facilement accessibles où que vous soyez. C'est une ressource efficace au bon rapport qualité/prix.

Petit Bambou

Petit Bambou

Evolum

Evolum

Calm

Calm

Serenity

Serenity

Mindfull Attitude

Mindfull Attitude

Neo

Neo

Les chaines Youtube pour méditer.

Youtube propose de nombreuses ressources pour pratiquer la méditation totalement gratuitement. Cependant, il n'y a pas vraiment de contrôle sur le contenu des méditations et il est possible de tomber sur des personnes mal-intentionnées. Il faut donc veiller à rester vigilent si vous choisissez de pratiquer sur Youtube.

Nous vous proposons une petite sélection de chaîne fiable que vous pouvez suivre :

- Cédric Michel

- Mike méditations

- Occidentale Méthode

Cédric et Mike proposent des méditations guidées de très bonne qualité avec fond sonore apaisant et très agréable. L'association Occidentale méthode propose plutôt un condensé de ressources externes proposées par des maîtres Yogi ou maîtres spirituels. Il y a des méditations, mais aussi des reportages et des pratiques de Yoga.

Témoignage de pratiquants :

Clémentine, 33 ans, nous parle de sa pratique de la méditation.

1. Quand as-tu décidé de commencer la méditation et pourquoi ?

- Depuis mon plus jeune âge, je me suis toujours senti en décalage et en recherche de quelque chose. J'avais de grandes difficultés à vivre mes émotions et j'étais plutôt en état dépressif. Pas de goût à la vie, des idées négatives, une fatigue extrême. Pas très heureuse. Après toutes ces années, je n'ai jamais osé aller consulter et commencer la méditation était pour moi une façon détournée de me soigner. Je me suis dis, pour éviter le thérapeute, je médite. Ne surtout pas faire comme moi ! Rires.

2. Comment as-tu commencé ta pratique et quelle était ta fréquence ?

- Au départ, je n'arrivais pas à méditer tous les jours. C'était impossible pour moi, car mon mental me dictait tout un tas de choses à faire qui passaient avant ma séance. Du coup, je trouvais toujours une excuse pour décaler ou sauter une journée. Au final, je n'étais pas satisfaite de moi et cela me créait une frustration. Je pense qu'il ne faut pas se forcer, mais il ne faut pas non plus se faire contrôler par son mental. Du coup, petit à petit, j'ai glissé ma pratique dans mon quotidien. Je médite dès le réveil pendant 15 min. Je ne suis pas encore interrompu par mes enfants et c'est mon instant à moi. Et finalement, au fil du temps, c'est devenu hyper naturel et indispensable. Ce n'est plus du tout une contrainte, c'est devenu normal, comme le fait d'aller au toilette.

3. Depuis combien de temps pratiques-tu ? As-tu vu une évolution au fil du temps ?

- Je pratique la méditation au quotidien depuis 1 an et demi. Un bouddhiste se dirait que c'est très peu, mais en 1 an, j'ai pu voir de grands changements. Complètement déconnecté de l'instant présent et noyé dans des pensées parasites présentes continuellement dans ma tête au départ, j'ai petit à petit pu créer des temps de pause. Des temps ou ne serait-ce que pendant 1 ou 2 minutes plusieurs fois par jour, je n'ai aucune pensée. Et ça fait un bien fou !

Petit à petit, j'ai pris conscience qu'il y avait moi et mon mental. Et je me suis rendu compte qu'il me faisait beaucoup souffrir à juger, à se comparer, à penser à tout sauf à l'instant présent. J'ai choisi de me dire que mon mental c'est quelqu'un d'autre. Ça aide à prendre de la distance, quand on souffre dans une situation. Ma démarche méditative est plus profonde qu'un simple retour à l'instant présent, j'avance dans un travail spirituel plus en profondeur qui vise à démonter mes schémas de pensées conditionnés et à me libérer petit à petit de mes peurs profondes.

4. As-tu rencontré des difficultés lors de cette première année de pratique ?

- Au départ, la difficulté a été de m'y mettre vraiment. D'en faire régulièrement. C'était mon premier obstacle mental à dépasser. Puis, j'ai ressenti de l'ennui lors des séances de 10-15 min. J'arrivais à me dire "Quand est-ce que ça se termine ?" alors que le temps était déjà si court !!

Puis, j'ai eu l'endormissement. Ça c'est terrible, c'est d'ailleurs pour cela que je médite au réveil, car si j'attends le midi, je m'endors. Je n'ai toujours pas réussi à passer au travers de la tentation de dormir, mais j'y travaille. Pour moi, c'est encore une stratégie de mon mental pour m'empêcher de rester focus.

Passé tout cela, je peux dire aujourd'hui que mes séances de méditation peuvent être très enrichissantes et profondes.

5. As-tu vécu des "effets secondaires" comme certaines personnes ?

- J'ai commencé à pratiquer avec l'application mobile petit bambou. Je faisais les méditations guidées et avec cela, je n'ai jamais eu d'effets secondaires. Ensuite, je suis passé aux méditations libres. J'ai juste programmé un gong de départ et de fin. J'ai ressenti beaucoup plus de liberté dans mes méditations et je trouve cela plus intéressant.

Puis, je voulais tester d'autres méthodes et j'ai suivi un programme de méditations avec le livre "Le processus de la présence". Un livre très complexe sur un programme de 10 semaines avec des méditations quotidiennes 2 fois par jour et des mantras à se répéter chaque semaine. J'ai fait ce programme sur 10 semaines et quelques semaines après, j'ai basculé dans un état d'angoisse profond. Je n'avais aucune idée de pourquoi, mais j'étais dans une peur intense, angoisse de mourir, sensations dans le corps d'oppression. Je pensais avoir un soucis de santé. J'ai du consulter une thérapeute spécialisée en TCC et tout ceci à durer 6 mois avant de disparaître complètement du jour au lendemain.

Malgré cette période assez traumatisante, je n'ai pas stoppé la méditation, car j'ai pris cela comme une étape qui devait être franchie. Je me suis servi de ces angoisses pour travailler sur ma peur de la mort par exemple et j'en ressors grandi. Je poursuis maintenant mes méditations libres avec petit bambou.

6. Quels conseils pourrais-tu donner à ceux qui n'ont pas encore commencé la méditation ?

- Je ne pense pas être la mieux placé pour donner des conseils, mais ce que je peux dire c'est qu'il ne faut pas se contraindre à méditer. Et si on débute, il faut pratiquer en douceur, quelques minutes par jour. C'est une vraie démarche de travail sur soi et c'est un cheminement personnel. Je pense aussi qu'il faut cultiver la confiance en soi et en ses ressources intérieures pour surmonter les difficultés. Enfin, il faut toujours garder à l'esprit qu'il n'y a aucun but à atteindre, rien à obtenir, rien à gagner. Juste être là, pour soi, écouter ce qui se passe à l'intérieur, sans jugements.

 

 

Vous aimerez aussi :

Massage thaïlandais : Origines, techniques, bienfaits.
Massage thaïlandais : Origines, techniques, bienfaits.
Le massage thaï ou Thaïlandais est né en Thaïlande, il y a environ 2500 ans. Créé pour la santé des moines bouddhistes,
LIRE LA SUITE
Massage suédois : Origines, techniques, bienfaits.
Massage suédois : Origines, techniques, bienfaits.
Le massage suédois a vu le jour aux alentours du 18ème siècle. Il a été créé par le médecin et poète suédois, Per Henrik
LIRE LA SUITE
Massage oriental : Origines, techniques, bienfaits.
Massage oriental : Origines, techniques, bienfaits.
Le massage oriental est né au Maghreb, aux alentours du 6ème siècle avant Jésus Christ. Ce serait le prophète Mahomet, q
LIRE LA SUITE
Vous avez aimé ? Réagissez !

Les commentaires doivent être approuvés avant de s'afficher.


RETOUR EN HAUT