Respiration complète : Une pratique pleine de vertu !

sur October 15, 2013

Nous pouvons vivre avec le stress, dissimuler nos angoisses, mais notre respiration, elle, ne sait pas mentir et peut nous trahir. Elle est, avec les battements cardiaques, le premier signe de notre fatigue ou de notre tension.

La respiration

Souffle court, respiration coupée, essoufflement : elle traduit toutes nos émotions. Lorsque nous ne prenons pas le temps d’être à l’écoute de notre corps, nous entretenons ou faisons naître un stress. En effet, moins notre souffle est calme et régulier, moins notre corps est zen et ainsi de suite. Lorsque nous somme stressé, nous respirons à l’envers, nous avons tendance à bloquer notre ventre et à gonfler légèrement nos poumons. C’est un geste qui amplifie le stress.

Pratiquer une bonne respiration peut permettre de se détendre plus facilement lorsque nous vivons une angoisse importante. Toute pratique sportive ou de relaxation n’est efficace que lorsqu’elle est combinée à une bonne façon de respirer.

Quand la respiration naturelle devient réactionnelle

A la naissance, chaque être humain respire naturellement et par le ventre. Ce mécanisme est tout à fait naturel pour notre corps. Mais la grande majorité des êtres humains respirent par les poumons. En effet, face aux difficultés de la vie, aux chocs émotionnels divers, la respiration se transforme et des blocages s’installent. Respirer avec la cage thoracique est mauvais, car cela ne permet pas de gonfler totalement les poumons et d’utiliser toute leur capacité. Ce phénomène engendre une sur-ventilation thoracique, lorsque le stress survient puis le rythme cardiaque s’accélère, la respiration également et cela peut provoquer à la longue des palpitations et bien d’autres troubles plus important pour la santé.

Nous pouvons également avoir la fâcheuse tendeuse à retenir notre souffle lorsqu’il y a trop de pollution, quand nous faisons un effort physique douloureux ou même lorsque nous avons peur. N'avez-vous jamais coupé votre respiration durant un point de côté ? Cette réaction est évidemment très mauvaise et aggrave le symptôme.

Pour remédier à ce problème fréquent, nous allons ici, mettre en avant les techniques les plus efficaces pour mieux respirer et mieux vivre.

LA RESPIRATION THORACIQUE

Sur le schéma ci-dessous est représenté le mécanisme de la respiration thoracique. C’est la technique que nous utilisons le plus souvent et que nous citions plus haut comme celle qui aggrave le symptôme de stress.

La respiration thoracique

Nous pouvons voir qu’à l’inspiration, l’air pénètre par la bouche ou le nez et va remplir nos poumons. Le diaphragme et les muscles intercostaux se contractent afin d’enclencher le soulèvement de la cage thoracique. A l’expiration, le phénomène s’inverse avec le relâchement du diaphragme et des muscles intercostaux puis l’air ressort.

En respirant de cette façon et en observant notre poitrine se gonfler, nous avons l’impression que nos poumons sont remplis d’air au maximum, mais ce n’est pas le cas. Nous allons voir ci-dessous, une seconde méthode qui allie respiration thoracique et respiration ventrale et qui s’avère beaucoup plus efficace.

LA RESPIRATION VENTRALE OU ABDOMINALE

Sur le schéma ci-dessous, vous pouvez voir le mécanisme qui se produit lorsque nous respirons par le ventre. A l’inspiration, l’air pénètre par le nez et au lieu de se placer dans les poumons, c’est le ventre qui l’accueille. Comme pour la respiration thoracique, le diaphragme se contracte afin de faciliter l’exercice.

La respiration abdominale

A l’expiration, le ventre se dégonfle, le diaphragme se relâche avant de laisser l’air s’évacuer par la bouche.

La respiration par le ventre permet de nombreux bienfaits pour le corps, mais nous avons perdu l’habitude de l’utiliser. Elle facilite et rééquilibre toutes les fonctions du système digestif, diminue en contrepartie les problèmes d’estomac ou d’intestin qui résultaient de blocages respiratoires antérieurs.

LA RESPIRATION CLAVICULAIRE

Ce troisième type de respiration concerne le haut de la cage thoracique. A l’inspiration, l’air fait monter les deux os claviculaires, mais les épaules ne bougent pas. Cette technique demande beaucoup d’efforts pour peu d’air inspiré, c’est la moins efficace pour régénérer le corps et les femmes sont plus importantes à l’utiliser. C’est également la technique de respiration des anxieux et des déprimés.

LA RESPIRATION COMPLÈTE

La respiration complète est donc l’alliance des trois méthodes que nous avons vues précédemment. Afin de bien cerner le mécanisme de ces techniques, nous allons vous décrire maintenant plusieurs petits exercices qui vous permettront de bien repérer chaque mouvement et d’aller vers un enchaînement fluide, continu et sans effort. La respiration complète est utilisée dans les cours de relaxation ou de Yoga et c’est celle qui procure le plus de détente.

La respiration aide à oxygéner, désintoxiquer et régénérer notre corps. Et pour quelle soit la plus efficace, nous vous conseillons de respirer calmement et par le nez. En effet, comme le dit un bon Yogi, la bouche est faite pour manger et le nez pour respirer. De plus, pour effectuer correctement un exercice de respiration complète, il vaut mieux être confortablement allongé sur le dos, afin de distinguer chaque étape et de relaxer les abdominaux.

Attention : Nous vous conseillons de lire chaque étape décrite ci-dessous avant de commencer.

Premier exercice : Respiration ventrale ou abdominale

Posez votre main gauche sur votre ventre, au dessus du nombril et votre main droite sur votre cage thoracique.

Effectuez maintenant une inspiration et observez votre main gauche, placé sur votre ventre, se soulever. Remplissez au maximum cette zone en contractant votre sangle abdominale. Votre main droite ne doit pas bouger, elle est dans sa position initiale sur votre cage thoracique. Puis expirez lentement, afin de faire redescendre votre main gauche. Recommencez plusieurs fois cette technique, afin de bien assimiler le mouvement.

Deuxième exercice : Respiration thoracique

Votre main droite est toujours posée sur votre poitrine. Après avoir expiré tout l’air, inspirez et gonflez uniquement les poumons. Votre ventre doit se creuser légèrement, afin de laisser la cage thoracique s’agrandir. Votre main droite se soulève alors que la gauche ne bouge pas. Puis expirez et laissez votre poitrine revenir à sa position initiale.

Répétez l’exercice jusqu’à ce que vous le maîtrisiez totalement.

Troisième exercice : Respiration claviculaire

Posez votre main gauche au niveau de votre cœur et votre main droite entre les os des clavicules.

Après avoir vidé vos poumons, inspirez et essayer de gonfler seulement le haut des poumons, votre main gauche doit à peine bouger. Vous devez avoir l’impression que votre poitrine monte vers votre visage. Vous devez voir seulement votre collier se soulever. Enfin, expirez l’air et renouvelez cet exercice afin de bien le cerner.

Dernier exercice : Respiration Complète

Après avoir décortiqué les trois types de respiration, nous allons maintenant décrire l’enchaînement de la respiration complète.

L’inspiration débute par le ventre. Comme vu ci-dessus, commencez par inspirer l’air et à creuser votre ventre puis continuez cette inspiration jusqu’à gonfler votre cage thoracique puis à monter vos clavicules. Pour un premier essai, l’enchaînement des trois phases peut être long et fatiguant. Un peu d’entrainement devrait suffire à s’y habituer. Ensuite, expirez totalement l’air en inversé donc par le haut, puis par la cage thoracique et enfin par le ventre.

Voici une vidéo qui récapitule tout ce que nous avons vu :

La répétition de cet exercice vous permettra de réapprendre à respirer efficacement et vous sentir mieux dans votre corps, alors n’hésitez pas !

Vous aimerez aussi :

Anxiété : Est-ce dangereux pour la santé ?
Anxiété : Est-ce dangereux pour la santé ?
D’après plusieurs études, 5% de la population française est touché ou sera touché par l’anxiété au cours de sa vie. Ce c
LIRE LA SUITE
Stress et hypertension : Y a-t-il un risque ?
Stress et hypertension : Y a-t-il un risque ?
L’hypertension artérielle se caractérise par une pression trop forte qui se forme sur la paroi des artères. L’hypertensi
LIRE LA SUITE
Sexe : Un allié anti-stress ?
Sexe : Un allié anti-stress ?
Comme toute activité sportive, un rapport sexuel est capable de diminuer le stress et les tensions du corps. Mais il a é
LIRE LA SUITE
Vous avez aimé ? Réagissez !

Les commentaires doivent être approuvés avant de s'afficher.


RETOUR EN HAUT